Ateliers

Le Forum Biodiversité Suisse organise, avec le concours des services cantonaux intéressés, des ateliers sur des questions actuelles et prioritaires avec des experts de la protection de la nature issus du terrain, de l’administration et de la recherche. L’objectif principal de ce type de rencontre est d’échanger des connaissances et des expériences, d’identifier les lacunes de connaissances et, lorsque c’est nécessaire et possible, de lancer des travaux de recherche et de synthèse. Les comptes rendus des ateliers ainsi que d’autres documents sont mis en ligne ci-dessous.

ATELIER 1: Protection et conservation du Sabot de Vénus (Cypripedium calceolus) en Suisse (9 mars 2018, Université de Neuchâtel)
Lors de cet atelier, des experts en protection de la nature issus du terrain, de l’administration et de la recherche ont abordé diverses questions de recherche. En conclusion, il a été décidé de mener un travail de doctorat à l’Université de Neuchâtel, dans le cadre duquel seront testées diverses hypothèses utiles pour la pratique de la conservation. La doctorante et cheffe de projet, Olivia Rusconi, se propose ainsi d’examiner le système de pollinisation, la génétique des populations ainsi que les mycorhizes propres à cette espèce. Dans ce contexte, les scientifiques travailleront en étroite collaboration avec des experts de terrain.

  1. Procès-verbal de l’atelier
  2. Aperçu du projet de recherche d’Olivia Rusconi (Université de Neuchâtel) : “From fundamental questions to practical conservation actions: a study of the pollination system, population genetics and mycorrhizal associations in Cypripedium calceolus (Orchidaceae)

ATELIER 2: Exploitation précoce des prairies (à litière) et des pâturages dans le respect de la flore et de la faune (7 décembre 2018, Maison des Académies, Berne)

Une cinquantaine de scientifiques et d’experts de terrain se sont retrouvés à la Maison des Académies à Berne pour un échange sur le thème de l’exploitation précoce des prairies et pâturages et de son impact sur la flore et la faune. Les participants ont relevé le grand potentiel pour la biodiversité d’une fauche et, plus encore, d’un pâturage précoces. Mais avant de mettre en place ce mode d’exploitation, il faut définir des objectifs clairs. Il faut aussi tenir compte des valeurs préexistantes de la biodiversité dans le cadre de la planification et de la réalisation. Pour pouvoir aller de l’avant, il s’agit maintenant de combler les lacunes de connaissance qui ont été identifiées et de clarifier les questions liées à la mise en œuvre.

  1. Compte rendu de l’atelier (d)
  2. Présentations